4. TDM : Une todo list pour changer de vie

English version

Certains pensent que changer de vie/partir c’est facile, d’autres savent d’avance que c’est un cauchemar…

Et moi, je sais maintenant que la vérité est entre les deux. Bref, changer de vie… ça, c’est fait ! C’était pas facile mais “Diable” que ça vaut le coup !

Voici donc ma recette très personnelle au cas où…

Recette pour une personne, temps de préparation : 4 ans

1. Se demander quelles sont ses valeurs, ses besoins, ses limites 

Découvrir quelles sont ses valeurs peut être une énorme surprise. Alors les mettre en perspective avec la façon dont on a construit sa vie, peut tout d’un coup faire un choc. En effet, connaître ses valeurs et finalement se connaître soi-même, permet d’avoir une grille de lecture simple pour analyser ses comportements, ses émotions et faciliter la prise de décision.

La réalisation de mon projet montre que le nouveau chemin à prendre et les valeurs que je défendais au travers de ce projet étaient relativement clairs pour moi, même si je ne réussissais pas à mettre de mots dessus. J’ai fait un travail de coaching en fin de parcours pour confirmer que je ne m’étais pas trompée et j’ai découvert avec enthousiasme que mes valeurs sont la découverte, le partage et la créativité. Quand on a engagé tant d’énergie, ça rassure de savoir qu’on va dans la bonne direction et qu’on a inconsciemment choisi un projet qui, cette fois, va convenir à sa philosophie. Mais commencer par la définition de ses valeurs, besoins et limites peut être une meilleure méthode.

New life_change_Chnagement_Nouveau départ_Valeurs_Values_Philosophie

 

2. Trouver un domaine d’activité qui vaut le coup de dépenser une énergie de tous les diables

Pas de langue de bois ici, changer de vie ça consomme beaucoup d’énergie. On se pose mille questions, on va au travers de mille imprévus, il y a mille défis administratifs à relever et mille peurs à combattre, qu’elles soient les nôtres ou celles des gens qui nous entourent… Bref, il faut donc que l’activité en question et ce qu’on va en retirer, vaille le coup !

Pour moi ça a été la cuisine et la découverte du monde au travers de ce prisme, mais il existe des millions de pistes non empruntées qui ne demandent qu’à être explorées (je suis passée par la phase travail du bois, économie d’énergie, ateliers créatifs et toutes sortes d’autres idées avant de me décider pour la cuisine. La thématique étant finalement une merveilleuse excuse pour avancer et se donner un fil rouge).

Chnage_New life_Chnagement_New domain_Nouvelle activité

 

3. Reprendre ses études (si nécessaire)

Reprendre ses études, c’est prendre le temps d’explorer le nouveau domaine qui nous semble le mieux adapté avant d’amener de grandes transformations à son quotidien.

Personnellement, je voulais vérifier que mon idée allait bien combler mes attentes. Commencer à tâtonner dans le domaine pour voir comment je m’y sentais, ce que j’en comprenais et quelle était la place que je souhaiterais y prendre. Du coup, pendant mes 3 ans au CERIA, j’ai de nouveau changé mille fois d’idée sur la finalité de mon parcours mais j’ai confirmé que la cuisine était bien le nouveau fil rouge de ma vie. Ce blog a permis également de confirmer que l’envie d’en parler et de partager mes aventures était une volonté bien réelle en moi.

Change_New life_Chnagement_Nouvelle vie_études_Studies

 

4. S’entourer des bonnes personnes

Sincèrement, les études + les stages + le travail + la vie sociale + le blog + la préparation du départ en voyage (ou n’importe quel combo qui serait le vôtre)… C’est beaucoup trop, c’est toujours trop. J’ai d’ailleurs failli arrêter plusieurs fois. C’est là qu’il est important d’être bien entouré. Il faut des gens positifs et capables de vous supporter dans les moments difficiles. Il faut des gens qui ne jugent pas, qui sont bienveillants et qui savent vous mettre des claques gentiment en cas de besoin… mais qui savent vous consoler aussi lorsque c’est nécessaire.

Change_New life_Friendship_Changement_Nouvelle vie_Etre entoure_Ensemble_Amitié

 

5. Réussir son diplôme, tenir jusqu’au bout, ne pas baisser les bras

Aller au bout de ses études, c’est l’occasion de se prouver qu’on peut le faire. C’est passer cette étape pour se prouver qu’après ça, n’importe quelle étape du changement n’est qu’une ligne de plus sur une todo list et pas un cauchemar ou un enfer à traverser. C’est aussi, dans le système dans lequel on vit, avoir une certaine crédibilité dans son nouveau domaine.

Et c’était aussi pour moi, rassurer les gens que j’aime, leur prouver que je suis un processus réfléchi et pas une lubie farfelue. Mais ce principe est interchangeable avec n’importe quelle procédure que l’on entame. Aller au bout de ce qu’on a commencé, ce n’est pas toujours nécessaire du point de vue de l’objectif final mais c’est nécessaire émotionnellement. (Et heureusement que j’avais mon amie CJ pour me mettre des coups de pied au derrière quand je lui disais que “je n’avais pas besoin de ce diplôme pour faire ce que je souhaitais faire”… Avoir mon diplôme représentait simplement le fait de respecter le contrat moral que j’avais passé avec moi-même).

Change_New life_Changement_nouveau départ_success_Diploma_diplome

 

6. Imaginer des idées de projets, n’en rejeter aucune

La vie fait bien les choses, les idées vont et viennent et par magie tout d’un coup on va se fixer sur une idée plutôt qu’une autre. Le plus important est d’être bienveillant avec soi-même, s’autoriser à divaguer, s’autoriser à rêver trop fort, trop loin ou trop compliqué, trop cher, trop ambitieux…

Il y a 10 ans, lors d’un voyage avec une amie, j’ai dit: “Dans 10 ans on monte une auberge de jeunesse ensemble”. Il y a 7 ans, je me disais: “Je ferais bien un tour du monde quand même pour m’ouvrir un peu l’esprit et comprendre comment ça fonctionne ailleurs”. Il y a 4 ans, je me disais: “Je dois apprendre la cuisine c’est certain, c’est par là que tout passe dans ma vie, c’est LE moyen de communication le plus facile et complexe à la fois, c’est un puits sans fond de découverte”… Et finalement, dans un mois, je pars faire un tour du monde culinaire avec pour objectif à long terme l’installation d’un concept autour du partage, du tourisme et de la cuisine du monde. Conclusion: il faut toujours garder ses idées quelque part dans un coin de sa tête, on ne sait jamais quand la vie va nous permettre de les explorer.

Change_New life_Changement_Nouveau départ_dare to dream_Oser rever

 

7. Lancer son changement par la réalisation d’un beau projet court terme

Le principe du happening est certainement une question de caractère mais quelque part, le fait de marquer le changement par la réalisation d’un joli projet permet de  faire du changement quelque chose de très excitant et de moins effrayant.

Moi, j’ai choisi le voyage comme moyen de lancer mon changement de vie. J’utilise finalement ce moment de transition pour réaliser un de mes rêves en rapport avec mon projet final. De cette façon, j’en profite pour continuer ma formation dans un péri-domaine et je prends ainsi un an pour décompresser un peu, tout en me lançant des défis personnels.

Chnage New life_Chnagement_Nouvelle vie_Nouveau défi

 

 8. Quitter son ancienne vie pas à pas

C’est le moment où il ne faut pas craquer, où il ne faut rien oublier, être très organisé et noter toutes les raisons pour lesquelles on a fait ce choix sur un petit carnet. En effet, il sera bien utile de les relire dans l’intimité lorsqu’on a un doute. Lorsqu’on part, on ne voit plus que le côté positif des choses, les gens sont dans la démonstration (comme le jour de votre anniversaire) car ils savent que ce sont les derniers moments avec vous avant un bon moment. Le travail ne pèse plus vraiment sur les épaules puisqu’il n’y a plus d’enjeu, il en devient presque rassurant, comme un endroit routinier qui nous permet de se raccrocher à la réalité. L’appartement, la maison et toutes les affaires qui sont à l’intérieur sont autant de souvenirs partagés avec les gens qu’on aime et ceux qu’on a aimés, une routine qui est la nôtre, une identité difficile à lâcher… Il faut donc se rappeler que les gens qui comptent vraiment seront toujours là quoi qu’il advienne, le travail et la situation pro n’a pas toujours été un havre de paix où il fait bon retrouver ses collègues car il ne correspond pas à ses valeurs et à ses ambitions, et les souvenirs sont dans la tête et dans les relations qu’on entretient, pas vraiment dans les objets qu’on entasse et qui nous rendent immobiles.

Personnellement, c’est aussi le moment où je fais des to do list dans tous les sens et où je relis mes passages clefs de “Le pouvoir du moment présent” d’Eckart Tolle.

Change_New life_Changement_Nouvelle vie_Step by step_Pas à pas

 

9. Après tout ça… Just GO

Backpacking-around-the-world-Cooking-around-the-world-Discovering-Eats To West

 

Update 11/06/2015 : En premier, commencer à mettre de l’argent de côté. Arrêter de dépenser de l’argent dans des choses qu’on ne souhaite pas emmener dans sa prochaine vie est un excellent départ qui est souvent nécessaire. Ça ne veut pas dire qu’il faut arrêter de vivre, mais certaines coupes budgétaires sont simples et permettent de faire de belles économies : Faire les courses avec une liste pour n’acheter que des choses dont on a besoin, laisser pousser ses cheveux/revenir à sa couleur naturelle, pour ne pas avoir une coupe à entretenir tous les mois, explorer des pays plus proches pour les vacances, arrêter de fumer, annuler son abonnement à la salle de sport si on n’y va pas au moins une fois par semaine, changer son forfait de téléphone pour un forfait moins coûteux et se concentrer sur les SMS, la data et le wifi pour communiquer, vendre sa voiture (si possible) et commencer à prendre les transports en commun… Au début c’est contraignant mais lorsqu’on se dit que cet argent peut permettre à nos rêves de se réaliser, c’est beaucoup plus motivant.

 

Copyright © 2014 · All Rights Reserved · Eats To West