Fumer ou Manger ?!?

Arrêter de fumer et moins souffrir de mon intolérance au lactose…

“Si j’avais su” est encore ma première réaction, mais pourtant… Est-ce qu’au fond je ne m’y attendais pas? Est-ce que je ne savais pas que “fumer nuit gravement à la santé” ?

 Eat or smoke _ Manger ou fumer

Mais pourquoi en faire tout un plat d’abord ?

Pour comprendre la genèse de cet article, il faut savoir que quand on fume depuis 10 ans, on oublie à quoi ressemble le monde pour un non fumeur. Du coup, lorsque j’ai découvert les effets positifs de ma décision (arrêter de fumer) sur mon organisme et sur mon intolérance au lactose, je me suis demandée si j’étais la seule et pourquoi je ne trouvais aucun article sur le sujet?!?
J’en suis donc venue à la conclusion que je devais écrire cet article pour ouvrir le débat… Jeter une sorte de bouteille à la mer en espérant qu’il y ait de l’écho à mes interrogations.

Mes découvertes incroyables de non fumeuse :

  • Une intolérance au lactose qui est passée du stade d’extrêmement pénible à “tout à fait disparue”.
    Ça y est, moi aussi je peux manger du fromage de brebis, des crêpes, du chocolat chaud et n’importe quel produit à base de lait sans être punie une journée au fond de mon lit.
    J’ai comme le sentiment d’avoir été libérée d’un empoisonnement… 
    Je n’ai cependant pas trouvé de preuve médicale sur ce point (ce n’est pas faute d’avoir cherché), c’est donc ma parole contre celle du mythe de la cigarette… A méditer !
  • Les odeurs: J’ai toujours eu un bon odorat, même en étant fumeuse. Ici j’ai l’impression de pouvoir sentir le parfum d’une personne à 150m de moi… Les mauvaises odeurs me dérangent plus qu’avant, c’est vrai, mais en cuisine je réussis maintenant à saisir des nuances très subtiles en cours de cuisson, ce qui m’aide dans mon apprentissage.
  • Le goût: Clairement différent. Je ne dirai pas décuplé contrairement aux odeurs (et pourtant, si mes souvenirs sont bons, environ 80% du goût est fait par notre odorat) mais plutôt affiné… Le revers de la médaille étant que j’ai, pour l’instant, du mal à m’habituer au fait que tout est souvent trop sucré ou trop salé.
  • Ma capacité de concentration est décuplée, je peux rester des heures en classe, au travail ou sur mon blog sans voir le temps passer. Avant, l’appel de la nicotine me faisait relever la tête au moins toutes les 2h (ou 30 minutes en cas de situation de stress), gros gain de temps pour qq1 qui cumule 4 vies dans une!

 

Ma recette secrète pour arrêter de fumer, si des fois…

Je fumais depuis 10 ans, environ 5 à 9 cigarettes par jour et je n’avais jamais essayé d’arrêter avant cet été. “Ce n’est pas énorme 5 à 9 cigarettes par jour” me direz-vous. Certes, mais j’étais réglée comme du papier à musique pour l’ordre de mes cigarettes dans la journée, une véritable horloge Suisse… L’addiction c’est l’addiction peu importe le nombre d’itération!
Voila donc ma recette secrète, faites-en bon usage :

  1. Lire l’article “10 conseils pour changer le monde” de Ploum. Première fois de ma vie que je me dis, qu’en effet, fumer ne correspond pas à mes valeurs et que je me demande franchement pourquoi je le fais au quotidien…
  2. Lire “La méthode simple pour arrêter de fumer” d’Allen Carr (Merci a ma copine C de m’avoir recommandé ce livre)
  3. Et si vraiment ça ne suffit pas, regarder l’excellent “cash investigation sur l’industrie du tabac de France 2 en streaming” : 

 

Et vous, quel choix faites-vous? Fumer ou manger?

 

Copyright © 2014 · All Rights Reserved · Eats To West