Istanbul vs Touristanbul?

English version

La vraie Istanbul ou la version touristique… Faisons les présentations.

Touristanbul, la cité d’or.

Touristanbul est une cité où on peut trouver certaines des plus belles mosquées du monde, où les gens sont attentionnés et prêts à vous être utiles (contre service ou paiement) et où on peut trouver tout ce dont on a besoin . On y trouve ni pauvreté ni famine et on y paye des prix relativement similaires aux prix des marchés européens. C’est comme si cette ville était faite d’or, de mosaïques, de palmiers et de musique. Même s’il y a entre 7664 et 12029 personnes par kilomètre carré, on n’y aperçoit que des blancs ou asiatiques portant des shorts, des débardeurs et un énorme appareil photo autour du coup. Même en temps de ramadan, on y trouve à boire et à manger pendant la journée et trouver de l’alcool n’est vraiment pas un problème… Sans compter les nombreux restaurants ouverts de très tôt à très tard.

En un mot, Touristanbul est une cité organisée pour le “tourisme” !

Isanbul_blue mosque_City of gold_TurkeyLa mosquée bleue.

AYASOFIA_Istanbul_turkeyAyasofia.

Istanbul as disneyland_Touritic area_tourist presentLampes en verre.

Istanbul city of gold_paradise of tourism_purses_grand bazaarSacoches trouvées au grand bazaar.

Istanbul_city of gold and tourism_grand bazaar_SpoonsPetites cuillères trouvées au grand bazaar.

 

 

 

Istanbul, la cité colorée aux mille sourires

Istanbul est la plus grande ville et métropole de la Turquie et la préfecture de la province homonyme, dont elle occupe environ 50 % de la superficie mais plus de 97 % de la population. Elle est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1985. Istanbul est le principal centre financier, commercial et industriel de la Turquie mais aussi la capitale culturelle du pays. La population de l’ensemble de l’agglomération stambouliote est évaluée à 14 millions d’habitants en 2013 ce qui en fait l’une des plus grandes mégapoles du monde.
Wikipedia

Dans la vraie Istanbul, les gens sont attentionnés mais seulement si on leur demande de l’aide (et ça sera gratuit). Les maisons sont colorées mais ni avec de l’or, ni avec des mosaïques. Les enfants jouent, crient et courent dans la rue au lieu de mendier et de se cacher de la police. Une pide coûte 9 lira et non 22 et 1,5L d’eau coûte 1 lira et non 2,5. On peut trouver des Turcs dans la rue et non une majorité de Kazakhs. Pendant le ramadan, les magasins sont fermés comme la plupart des cafés et restaurants. Et il est possible d’acheter du thé et des fleurs très bon marché dans un “supermarché” puisque le “bazaar” est devenu un concept touristique et non un marché public comme on aimerait le croire.

Istanbul_non touristic part_Turkey_TravelEst de Sultanahmet.

Istanbul_living area_Non touristic part_SultanahmetEst de Sultanahmet – Mes voisines les paraboles.

Istanbul_Kinds garden_Non touristic part
Est de Sultanahmet – Jardin d’enfants.

Istanbul_non touristic area_Taksim_galata_turkey
Taksim, à côté du pont Galata.

Istanbul_ramadan time_closed shop in the main street_Non touristic area
Ouest de Sultanahmet – 14h, un jour de ramadan.Istanbul_Turkish tea and spices wholesallerRevendeur de thé et épices à Sultanahmet.

Et maintenant, quelle Istanbul souhaitez-vous visiter?
Bonne nouvelle, pas besoin de choisir, il suffit de sortir un peu des sentiers battus… Bonne route !

 

Copyright © 2014 · All Rights Reserved · Eats To West