Lait de coco maison en 4 étapes – Thaïlande

English version

… A condition d’avoir de la noix de coco fraîche !

 

Et un tout grand merci a May qui partagé ce secret avec moi ! 

Faire du lait de coco maison en Thaïlande ou n’importe où en Asie du Sud-Est, c’est ultra simple et c’est même très ludique. Ca se complique quand on veut reproduire le processus depuis l’Europe ou n’importe où où on ne trouve pas de noix de coco fraîche. En effet, le principe de cette recette est de récupérer la chair de coco fraîche et d’en extraire la crème et le lait.

Etape 1 : Ouvrir la noix de coco en deux

Thai secret school_Cooking lesson_Organic farm and cooking_Homemade coconut milk_Fresh coconut

Pour ce faire, enlever la cosse à l’aide d’une machette ou d’une petite hache de cuisine sans abîmer le bois de la noix de coco. Enlever également le maximum de “poils” (fibres) autours de la noix de coco si on veut profiter de cette manipulation pour faire des bols en bois de coco avec le reste de la noix.

Pour séparer la noix en deux en ayant une découpe propre, commencer par “montrer” le chemin de la découpe au bois en tapant avec la machette tout autour de la noix. A force, le bois va céder exactement là où vous aurez tapé à plusieurs reprises.

Enlever le “bébé noix de coco” au centre de la noix qui est ni plus ni moins que le coeur du prochain cocotier et qui est tout à fait comestible juste cru comme une friandise.

Etape 2 : Récupérer la chair de la noix de coco

Thai secret cooking school_May_portrait_Best cooking school in chiang mai_Thailand_Thaifood

 

thai secret school_Fresh and homemade coconut milk_Cooking lesson_Chiang mai_Thailand_Things to do

En Asie du Sud-Est, on utilise un petit tabouret équipé d’une roue à dents afin de râper facilement les demis noix de coco en mettant une pression verticale à l’intérieur de la noix. On peut râper la noix de coco jusqu’à commencer à trouver des copeaux marrons au milieu de la chaire blanche immaculée. Ces copeaux marrons ne doivent pas forcément être retirés, ils sont la peau de la noix de coco et pas du bois, ils sont donc comestibles.

Etape 3 : Récupérer la crème de coco

Thai secret cooking School_Chiang Mai_Thailand_coconut milk_Homemade_DIY_Top things to do

Ajouter un verre (25cl) d’eau à température ambiante (voire légèrement tiède) dans la chair de coco. Mélanger la chair et la malaxer quelques instants puis la presser dans un cul de poule (saladier) au travers d’une passoire. Stopper le processus lorsqu’il n’y a plus d’humidité dans la chair de coco. Ce premier lait ainsi obtenu est plus crémeux et plus laiteux, on l’appelle la crème de coco. Cette crème sera parfaite pour faire un “sticky rice à la mangue”.

Etape 4 : Récupérer le lait de coco

Reproduire la même procédure avec, cette fois, deux verres d’eau. Le lait ainsi obtenu est plus clair et moins crémeux, il sera parfait pour réaliser vos currys.

 

Copyright © 2014 · All Rights Reserved · Eats To West