Waterzooi ou poule au pot façon laos

English version

Cuisiner un poulet vivant dans une cuisine avec seulement un feu de bois, une casserole et un couteau… 

Check ! Bienvenue au Laos.

Après avoir oeuvré dans les champs de riz de Luang namtha pour aider Souk et Suong à la récolte, on a été invité à se joindre à eux pour le souper.

A peine arrivés dans leur maison et déchaussés, une de leur poule se faisait déjà berner au jeu du “Venez, venez manger du riz, petits, petits… Paf attrapée, squouic étouffée, plouf plongeon dans l’eau bouillante pour enlever les plumes…”. On se joint à la fête dans la cuisine et on découvre tout doucement, au rythme des voisins qui passent la tête par l’entrebaillement de la porte, à quoi ressemble le repas d’une famille de fermier au nord du Laos. Il était finalement très intéressant de se rendre compte de la distance que notre mode de vie met entre nous et les animaux que nous mangeons à la maison et combien il était à l’inverse naturel de tuer, préparer et cuisiner une poule pour des invités pour une famille laotienne.

Kitchen_Luang Namtha_Village_Homestay_Laos

Ingrédients : 

  • Un poulet fermier plumé
  • Deux oignons jeunes
  • Une poignée de piments rouges et verts
  • Une poignée de coriandre
  • Une poignée de cette herbe aromatique citronnée et poivrée qui je pense doit pouvoir être remplacée par de la citronnelle et du poivre
  • Sel
  • 1 kg de riz gluant

 

Préparation : 

  • Tremper la poule dans l’eau bouillante pour aider les plumes à se détacher et la plumer
  • Brûler les pâtes directement sur la flamme et tirer sur la peau des pattes comme si c’était une chaussette
  • Idem avec le bec puis retirer les dernières petites plumes au couteau
  • Rincer abondamment
  • Enlever les yeux, ouvrir le bec et enlever le palais et les peaux de la langue et des joues
  • Couper ensuite la bête en morceau avant de la cuire : les pattes au niveau de l’os, puis les cuisses et avant-cuisses restent ensemble, puis retirer la peau du cou et ouvrir le “ventre” afin de retirer les entrailles.
  • Garder le coeur, les reins, le foie, vider l’estomac et le haut de l’intestin, les rincer et mettre le tout dans une casserole avec du sel, un oignon jeune noué et un couvercle

Chicken traditional laotian way_Recipe_Luang namtha_Laos_Top things to try

  • Faire cuire le riz à la vapeur (ce procédé va aider à le rendre collant)

Sticky rice_Old fashion way_Lunag namtha_Recipe_LaosKitchen_ sticky rice pot_Family cooking_Lunag namtha_Laos_Top things to try

  • Ecraser à l’aide d’un pilon les piments avec du sel et une demi-poignée de coriandre
  • Une fois cuite, couper la poule au niveau des os et remettre les morceaux dans le bouillon pour servir.
  • Ajouter au bouillon, l’herbe citronnée, de la coriandre, un oignon jeune haché du sel et du poivre

Cette recette se mange avec les doigts ou presque. On fait des petites boules de riz que l’on trempe dans la mixture de piment, on dépiaute les morceaux de poulet directement à la bouche et on boit le bouillon à l’aide d’une cuillère.

Bon appétit !

 

 

 

 

Copyright © 2014 · All Rights Reserved · Eats To West