Un conseil pour changer de vie ? euh…

Fr only

Parce que la recette magique est à la fois simple et à la fois très compliquée…

Vous êtes finalement quelques uns à me demander par mail ou entre deux rendez-vous, de temps en temps, ma recette pour changer de vie. A chaque fois je balbutie et me demande bien ce que je vais pouvoir vous raconter…

S’il y a 2,5 ans j’écrivais ma “todo list” pour changer de vie, aujourd’hui, presque 5 ans après avoir démarré mon grand chamboulement et un paquet de rebondissements à mon actif plus tard, je me rends compte qu’une recette, j’en ai une nouvelle, beaucoup moins pragmatique, beaucoup plus philosophique mais aussi plus juste. Et que même si je l’oublie moi même parfois, elle est simple et elle est l’ensemble des choses que j’ai apprises sur les routes de mon voyage culinaire et celle de mon voyage intérieur. Elle n’est donc finalement qu’un constat, cette recette, de ces choses qu’on oublie de se dire et de faire quand le tumulte de la vie vient soudain se rappeler à nous.

Elle commence par deux livres : Le pouvoir du moment présent d’Eckhart TOLLE et Vivre de Mihaly CSIKSZENTMIHALYI, qui sont ma bible, mon moine boudhiste à moi, une reflexion sur l’ego et une reflexion sur le bonheur.

Puis cette recette elle parle de :

  • Accepter… de changer, vraiment.

    Change_New life_Changement_Nouvelle vie_Step by step_Pas à pas
    Je me suis rendue compte que “changer” est plus un état d’esprit qu’un processus. Il n’y a donc pas vraiment de choses à faire plutôt que d’autres. Mais il y a bien des connexions à débloquer en soi pour incarner le changement que l’on souhaite voir prendre vie dans son quotidien. Comme le dit l’adage, “On ne change pas les rayures du zèbre”. Ni celles de ses proches, ni les siennes, ni même celle du monde qui nous entoure… alors rien ne sert de se fatiguer ! Par contre ce qu’on peut changer, c’est sa façon de voir les choses, d’interagir avec elles, sa philosophie, ses activités, ce à quoi on consomme son temps et surtout l’image qu’on a de soi… Parce que changer de vie pour quelque chose qui nous rend heureux, ça commence avant tout par “trouver sa définition du bonheur” et ne faire aucun compromis non nécessaire pour atteindre cet idéal.

 

  • S’aimer… Vraiment très très fort !

    Fingers drawing_Love yourself_amour_apprendre a saimer_How to change your life_Comment changer de vie
    Malgré tout l’amour de nos proches, la seule personne qui sait EXACTEMENT comment nous aimer, c’est nous. Et je ne parle évidemment pas d’amour comme dans quelque chose qui aurait à voir avec l’égo, non, non, ici je parle d’amour inconditionnel, le vrai, l’unique, le seul qui puisse exister. On est la seule personne avec qui on devra accepter de vivre jusqu’à la fin… la seule ! Tous les autres gens vont et viennent, mais jusqu’à la fin, 24/24, 7 jours sur 7, 365 jours par an, on est coincé avec nous même, dans notre corps, avec notre philosophie, nos réussites, nos échecs, nos peurs, nos doutes, nos qualités, nos compétences, notre énergie, nos choix, nos humeurs, notre sens de l’humour, notre vision, nos rêves, nos folies… Alors ça mérite bien de se fendre de quelques messages d’amour, non ?!?
    On peut par exemple commencer par arrêter de focaliser son attention sur ses défauts et se focaliser plutôt sur ses qualités, ses forces et toutes ces choses qu’on sait faire, qu’on aime faire et qui nous font du bien. Et ce n’est que le début… Aimer notre corps qui n’attend que des défis à sa hauteur pour nous prouver qu’ensemble c’est possible. Aimer notre esprit, vif et acéré lorsqu’on le met au travail sur des sujets qui l’intéressent vraiment. Aimer notre coeur et tous les gens qu’il y a à l’intérieur. Parce que c’est ça se reconnecter avec soi.

 

  • Être bienveillant avec soi même.

    Fingers drawing_Dessin_Doigts_Change_Changement_Resilience_Accpeter_bienveillance_Dark side_bright side

    Et après l’amour vient la bienveillance… Être bienveillant ça veut dire “se tourner vers le bien, souhaiter le bien”, en d’autres termes c’est nous expliquer et accepter nos défauts, nos sentiments négatifs, notre fatigue, notre tristesse, notre colère, nos échecs, nos contradictions… Accepter de ne pas être parfait, de ne pas savoir, que les choses n’aillent pas exactement comme on l’avait prévu et accepter de faire des erreurs et de subir des échecs sans pour autant abandonner, baisser les bras ou se rendre responsable plus que de raison. Lorsqu’on se lance dans un grand changement, c’est normal d’être stressé, d’être anxieux et d’avoir peur… ça fait de vous des être humain, si, si ! Mais ces émotions ne vous définissent pas pour autant. Vous n’êtes pas quelqu’un de stressé et d’anxieux, vous ressentez de l’anxiété et du stress…C’est TRES différent !

  • Suivre son instinct et lui faire confiance.

    Change_Questions_What is an ashram_Finger drawings_Fingers emoticon
    Parce que parfois dire “non” quand tout le monde nous donne un conseil qui va dans le sens opposé, c’est important. Parce qu’à l’inverse dire “OUI” et encore “oui, oui et OUI” quand tout le monde dit “non”, c’est juste comme ça. Parce que dans le fond la seule et unique personne qui nous connait assez bien pour VRAIMENT savoir ce dont on a besoin… je vous le donne en mille… C’est NOUS ! Par contre, l’idée ici n’est pas de constamment aller contre l’avis des autres mais bien de savoir écouter son instinct. Se faire confiance quand une activité ne nous emballe pas et à l’inverse se laisser emporter quand tout d’un coup on se lance dans un plan de dernière minute… Même seul !
    Il y a une part d’inconnu dans la vie, de chance, c’est vrai, mais il y a aussi une part de capacité à “saisir les opportunités” en écoutant notre instinct. Et la seule chose qui est certaine c’est que notre instinct ne nous fera JAMAIS prendre de décision qui vont à l’encontre de nos valeurs, parce que notre instinct il existe au cœur de nos valeurs, tout simplement.

 

  • Être patient.

    Fingers_Creativity_Change_Inspiration_Image
    Parce que “Rome ne s’est pas faite en un jour” ! Parce que les graines qu’on sème un jour ne vont pas germer le lendemain et que certaines situations nécessitent du temps pour nous laisser entrevoir la leçon qu’on va pouvoir en tirer. Parce que le deuil prend du temps. Parce que la vie n’est pas une course contre la montre dans laquelle on doit être performant, accroché à son chrono et cumuler les réussites plus vite qu’on consomme ses repas.  Parce que malgré le système dans lequel on vit, qui nous pousse à la performance constante et à la perfection, il y a de la performance dans l’imperfection et de la perfection dans la contre performance parce qu’il y a des leçons à tirer de tout, tout simplement. Et la seule variable au monde qui finit toujours par nous emmener là où on devait être, la seule qui nous permet de dessiner les contours de notre nouveau nous… c’est le temps. Alors oui, laissons-nous du temps pour faire notre chemin.

 

Alors voilà, maintenant vous avez ma recette secrète, ou en tout cas les leçons que j’ai apprises depuis ces 5 dernières années et que j’essaye de m’approprier encore aujourd’hui. Après leur lecture, vous vous dites peut-être que tout ça vous le savez déjà mais que vous, vous voulez savoir COMMENT… J’imagine que si j’étais philosophe je vous répondrai, lis l’article ci-dessus. Mais vu que je ne suis pas philosophe ma réponse sera celle-là :

Respectez vous, souhaitez-vous du bien, n’attendez pas que quelqu’un d’autre le fasse pour vous…

Ha oui et pour ceux qui se disent qu’ils veulent autre chose mais qui ne savent pas quoi, n’hésitez pas à être curieux. Au mieux vous trouverez le truc de vos rêves… au pire vous vous serez amusé et vous aurez un peu sorti la tête du quotidien !

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Copyright © 2014 · All Rights Reserved · Eats To West