Et si voyager n’était pas fuir ?!?

English version

Briser le cou aux idées reçues sur le voyage au long terme

Je ne peux parler sur ce blog que de ma propre expérience car voyager est une aventure spéciale et différente pour chacun d’entre nous. Mais s’il y a bien un point commun entre tous les voyageurs que j’ai croisés, c’est qu’au moment où on prend cette décision et qu’on en parle autour de nous, on reçoit de certaines personnes plein de questions, commentaires et remarques qui peuvent nous faire douter du choix qu’on s’apprête à faire.

Les clichés sur le voyage au long terme sont nombreux, voici quelques contre arguments que je n’avais pas il y a un an et demi mais qui auraient pu me servir. Je vous les confie, n’en prenez aucun soin…

 

Voyager, fuir ou prendre du recul ?

Travel_voyager_Run or take a step back_Fuir ou prendre du recul_change_Newlife_changement_nouvelle 3

 

Ou le classique “tes problèmes seront encore là quand tu rentreras tu sais ?!?”… Alors oui, mais non !

Oui, pour beaucoup d’entre nous, en plus d’une insatiable envie de découvrir plein de choses nouvelles, la décision de partir voyager peut aussi venir d’un ras le bol, des choses de la vie qui se sont enchaînées trop vite, de la frénésie du monde dans lequel on vit qui nous empêche de prendre le temps de penser.

Oui, les problèmes ne vont pas se résoudre par magie pendant qu’on sera parti. Et si problèmes il y a, ils devront être résolus quoi qu’on fasse et où qu’on soit.

Mais NON, partir ce n’est pas fuir ! Si un mauvais choix ou une succession de mauvais choix vous donne l’envie de prendre l’air alors le voyage n’est pas un moyen d’échapper à votre destin mais de vous y reconnecter, de prendre du recul, de faire redescendre la pression pour y voir plus clair et trier les informations. C’est prendre le temps de se poser les bonnes questions et d’y trouver des réponses hors du rythme effréné du quotidien et des règles sociales qui nous entourent

Voyager ce n’est pas fuir, c’est prendre du recul !

 

Voyager, “être en vacances” ou chercher l’inspiration ?

Travel_voyager_holidays or inspiration_vacances ou inspiration_Newlife_changement_nouvelle vie_3

Ou le classique “ha ben moi aussi j’adorerais pouvoir partir en vacances pendant un an tu sais mais j’ai des responsabilités”… Alors oui, mais non !

Oui, voyager c’est prendre du temps pour soi, avoir la chance de découvrir cet incroyable site ancien ou cette plage déserte au sable blanc ou encore faire de la plongée sous-marine, marchander des grigris sur des marchés et rencontrer des gens chouettes avec qui échanger des anecdotes comme on pourrait le faire en vacances.

Mais non, voyager ce n’est pas être en vacances car c’est aussi  planifier, continuer à avancer, chercher de nouveaux objectifs inlassablement, se renouveler, se demander tous les soirs où on va dormir, faire et défaire sans cesse sa valise, ne pas avoir de chez soi où aller se réfugier, être constamment hors de sa zone de confort dans des cultures qu’on ne comprend pas, immergé dans une langue qu’on ne comprend pas. Mais tout ça participe à éveiller notre curiosité, à débloquer notre empathie, notre tolérance et notre inspiration. Et à quoi servirait le voyage si ce n’est à nous secouer un peu et activer ou réactiver notre créativité ?

Voyager, ce n’est pas être en vacances, c’est s’inspirer !

 

Voyager, comme danger ou comme confiance ?

Travel_voyager_danger or trust_danger ou confiance_Newlife_changement_nouvelle vie 3

Ou le classique “mais tu ne vas quand même pas aller au Moyen-Orient par les temps qui courent ? Tu prends soin de toi hein et tu ne fais pas de stop ? Ne fais confiance à personne hein…” Alors oui, mais non !

Oui, ce n’est pas parce qu’on voyage qu’on doit faire n’importe quoi et oublier les règles de bonne conduite. Déjà, parce qu’il y a des codes dans tous les pays qu’on traversera et que ce n’est pas à nous de venir les secouer ou les remettre en question. Et ensuite parce qu’il y a en effet des gens mal intentionnés partout, dans le monde entier… c’est triste, mais c’est comme ça !

Mais non, voyager n’est pas dangereux… En tout cas pas plus dangereux que prendre le métro à Bruxelles ou aller à un concert à Paris si vous voyez ce que je veux dire. J’ai voyagé seule en Turquie, au Liban, en Iran et en Egypte entre juillet et octobre 2015 et dans tous ces pays j’ai fait du stop seule. J’ai constamment été en présence de gens que je ne connaissais pas, principalement des hommes. Un an et demi plus tard je suis là pour en parler donc ça ne devait pas être si dangereux que ça. Comment j’ai fait ? J’ai suivi mon instinct, comme je le fais en Europe, j’ai évité les gens qui ne me semblaient pas fiables et j’ai eu confiance dans les gens qui me semblaient honnêtes. J’ai accepté de m’ouvrir aux autres et je leur ai montré que je leur faisais confiance… et en échange j’y ai gagné quelques amis, beaucoup de jolies rencontres et énormément de connaissances. Il aurait pu m’arriver n’importe quoi, comme j’aurai pu être dans ce métro à Maalbeek le matin pour aller au boulot.

Voyager ce n’est pas dangereux, c’est se faire confiance et faire confiance aux autres !

 

Voyager, ça coûte trop cher ou c’est accessible à tous

Travel_voyager_expensive or cheap_cher ou bon marche_Newlife_changement_volontariat_3

Ou le classique “Ho comme tu as de la chance, j’adorerais faire ça aussi mais j’ai vraiment pas les moyens”…Alors oui, mais non !

Oui, voyager coûte de l’argent. Parce qu’on vit dans un monde où l’argent est le moyen principal de survie. Voyager, comme tout autre activité, coûte de l’argent. Impossible en voyage de faire pousser votre nourriture, impossible de stocker des choses pour jouer à Mac Gyver pour réparer ceci ou cela… En voyage, on doit payer pour se nourrir, souvent payer pour dormir et parfois payer pour se transporter d’un point A à un point B.

Mais non, voyager ne coûte pas cher, il y en a pour tous les budgets, tout dépend de votre motivation. Si vous avez VRAIMENT envie de le faire, vous trouverez des solutions avec vos moyens. Si vous trouvez des excuses, c’est que vous n’avez pas vraiment envie de le faire ou que vous n’êtes pas encore prêt (et ce n’est pas grave, gardez l’idée dans un coin de votre tête, elle refera surface au moment voulu). Si vous êtes vraiment fauché, il est possible de faire du volontariat dans le monde entier avec le wwoofing, workaway et encore d’autres opportunités à trouver et découvrir sur place. Pour vous loger ? Prenez une tente ! Pour vous déplacer ? Lever votre pouce ! Si vous avez des compétences dans un domaine, profitez-en pour les exploiter, partagez-les, travaillez de temps en temps dans votre domaine sur place ou faites des échanges. J’ai rencontré un tatoueur qui se logeait en Thaïlande en échange d’une magnifique pièce unique sur l’épaule du propriétaire des lieux. Un couple qui jouait de la flûte pour récolter quelques pièces lorsque c’était nécessaire pour pouvoir avancer. J’ai fais un stage avec une fille qui proposait des cours de yoga un matin sur 3 et son compagnon des séances d’acupuncture contre une réduction sur le prix du stage. Ou encore j’ai moi-même proposé des ateliers culinaires en Europe pour m’aider à financer ma descente en vélo vers le Portugal. …

Voyager, ce n’est pas cher, c’est juste un autre mode de vie que celui dont on a l’habitude !

 

Voyager, ennui ou projet

Travel_boring holidays or big project_ennui ou projet_Newlife_changement_orgainsation 3

Ou le classique “Un an… Wow moi après 2 semaines de vacances j’en peux déjà plus je suis content(e) de pouvoir rentrer chez moi et retourner au boulot hein. Qu’est-ce que tu vas bien pouvoir faire pendant tout ce temps ?” Alors oui, mais non !

Oui, il y a des gens qui adorent leur boulot, leur quotidien, leur vie, leur pays, leur ville, leur maison et qui sont très épanouis. Bravo ! Vous avez fait les bons choix, vous avez certainement su écouter votre coeur depuis le début et vous avez trouvé une vie bien remplie et épanouissante… Mais vous n’êtes pas si nombreux. Alors pour les autres…

Non, voyager ce n’est pas une longue journée d’un an sur une plage à lire des magazines féminins ennuyeux et à se demander à quelle heure on va enfin pouvoir aller à la cantine et passer à l’activité ennuyeuse suivante. Construire un voyage demande beaucoup de travail, de planification et de rêve afin de trouver un fil rouge et des activités en adéquation avec ce dernier. Cela demande aussi beaucoup de motivation et de self control pour se tenir à ses objectifs et continuer à suivre la quête qui nous intéresse. Un an de voyage dans une vie pourrait être comparé à un dimanche dans une semaine. Si vous êtes du genre dimanche devant la télé et en pyjama pendant 24h, c’est en effet une journée un peu gâchée et ennuyeuse qui passera lentement et vous fera languir l’action du lundi (je ne dis pas que c’est mal, parfois c’est nécessaire aussi mais si c’est tous les dimanches, c’est quand même 52 jours par an pour lesquels vous ne créez pas de souvenirs). Mais si vous êtes en mode 1h sous la couette de plus parce que c’est dimanche, puis brunch en famille, puis balade en forêt pour aller récolter des châtaignes, puis arrivée des invités pour une soirée apéro/châtaignes/jeux de société… Alors voilà, il aura fallu vous mettre un coup de pied au derrière pour sortir du lit mais votre journée aura compté, elle sera noté dans votre mémoire et vous aura apporté du plaisir.

Voyager ce n’est pas ennuyeux, c’est mettre en place un grand projet !

 

Alors voilà, voyager n’est clairement pas la solution pour tout le monde et n’est certainement pas la chose à faire à chaque fois qu’on a un petit coup au moral (quoi que…) mais pour les quelques personnes qui ont envie de le faire et qui sont coincées par leurs peurs et/ou celles des autres, ne vous inquiétez pas, allez au bout de votre rêve, la chose la plus terrible qu’il puisse vous arriver est d’en apprendre long sur vous-même et le monde qui vous entoure. Voyager ne fera pas de vous une meilleure personne, cela ne résoudra aucun de vos problèmes et surtout ça ne vous apportera aucune réponse à vos questions mais ça vous permettra de prendre du temps pour penser, faire le tri, apprendre de nouvelles choses, travailler sur de nouvelles compétences, découvrir de nouveaux centres d’intérêt et vous reconnecter à vous-même…

Copyright © 2014 · All Rights Reserved · Eats To West