S’inviter à un baptême ? Check ! – Laos

English version

A quoi ressemble un baptême laotien ? Facile, suffit de s’y inviter…

Alors qu’on avait décidé de traverser le nord du Laos en stop (entre Luang Prabang et Luang Namtha), on s’est retrouvé le premier soir à dormir dans une auberge un peu miteuse en bord de route d’un village tout petit du nom de Pak mong.

Il est 10h du matin, on met nos sacs sur le dos et forts de notre aventure de la veille au soir pendant laquelle on avait appris un jeu de cartes à 2 petits garçons de 6 ans en échange d’apprendre à compter jusqu’à 1000 en Laotien (Nung, song, sam, si, hun, ho,Diè, Bè, Sip, Sip het, Sip song, Sip sam… ok j’arrête !), on reprend la route en espérant mettre moins de temps que la veille pour trouver notre première voiture. Sauf que ce qu’on ne savait pas encore à ce moment-là, c’est que notre première voiture, on n’allait pas la trouver avant 15h30.

Pour réussir à faire du stop au Laos il faut marcher jusqu’à la sortie de la ville ou du village afin que les gens commencent à s’arrêter sans vous conseiller de prendre un ticket de bus. C’est donc en marchant tranquillement jusqu’à la sortie de Pak mong qu’on est tombé sur une fête dans un “jardin” avec de la musique, des gens qui rient et des tables dressées.

En moins d’une minute on était invités, sac à dos posés à terre, assis sur des chaises à la table VIP, 2 shots de Lao-Lao dans le gosier et un verre de Beerlao à la main… Y a des matins comme ça…

La surprise passée, on découvre comment fonctionne un baptême laotien. Les activités sont donc les suivantes :

  • Fixer des billets (kip) au(x) poignet(s) de la maman, du bébé ou du papa à l’aide d’une cordelette blanche
  • Manger en continu toutes sortes de plats traditionnels inconnus et meilleurs les uns que les autres – “Suong” : viande de boeuf crue (“moo”) hachée dans une sauce rouge et fort assaisonnée et épicée , “Kah” : poisson (“Paaa” ou “Ta”) haché à la texture gluante avec des légumes des épices et beaucoup de poivre, soupe de pommes de terre (“pirclok” ou “Man ton”) + oignons + porc,  sauterelles sautées… le tout accompagné de riz gluant et de “Par Sao” persil laotien (nos hôtes ne parlaient pas un mot d’anglais, on a donc pu découvrir l’origine des viandes dans les plats en mimant les animaux mais pour les légumes et les épices malheureusement, on cherche encore).
  • Ne jamais s’arrêter de boire et ne pas hésiter à mettre des glaçons dans la bière et afoner le verre de bière à chaque fois que quelqu’un souhaite trinquer… Ca me rappelle la façon de trinquer géorgienne !
  • Danser en faisant aller ses mains en vague à gauche puis à droite
  • S’embrasser, se serrer dans les bras et globalement faire la fête, rire, chanter, faire les fous…

#pakmong and its surprises… Today we’ve been invited to a baptism… A lot of #food ?, #laolao, beerlao and music

Une photo publiée par Eats To West (@eats2west) le

 

Beaucoup de nourriture… et de découvertes !

Grasshopper_Eating experiences_Laos_Pak mong_Luang naltha
Sauterelles sautées et salées.

Grasshopper_eating experience_Laos_Pak mong_Luang naltha_Top things to do
Sauterelle prête à être dégustée.


Ma première sauterelle…  un petit goût de crevette finalement. Je crois pouvoir dire que c’est assez bon vu que j’en ai mangé 2 grosses poignées.

Parsao_Persil_Parley_Laos_Pak mong_Baptism
Par Sao – persil laotien, très mentholé, très efficace en assaisonnement malgré les épices.

Baptism_Laos_Pak mong_Luang namtha_Food and fiesta
Table VIP et bière qui coule à flot.

Baptism_Laos_Pak mong_Luang namtha_Girls having fun_top things to doDanse et câlin général.