Portrait : Kim – Déjeuner en famille et leçon de cuisine – Vietnam

English version

Du poisson, du boeuf, de l’omelette, de la soupe… Uniquement l’essentiel pour un vrai repas vietnamien

J’ai enfin trouvé une famille adorable qui s’occupe de moi pour quelques jours.

Et mon portrait aujourd’hui, il parle de cette femme, Kim, 30 ans, mère de deux enfants de 3,5 ans et 3 mois, épouse et gérante d’une petite bulle de générosité qui s’appelle Kim’s homestay dans l’hyper centre de Huè. Elle a appris une partie de son métier au Collège du Tourisme à Huè, la ville où elle est née et où elle a grandi mais la majeure partie de ses compétences vient surtout de son envie de faire plaisir à ses clients. Comme elle dit :

Ne jamais dire non à un client

Sincèrement, il n’est pas facile de trouver des gens qui ont la générosité dans le sang ici et ça fait chaud au coeur de partager des moments autour de la table et dans la cuisine avec Kim, Lè (la jeune femme qui aide Kim pour gérer la maison) et toute la famille.

Pour ce qui est de la cuisine, elle a appris toute seule en goûtant et essayant. Elle aime tout de la cuisine vietnamienne et est aussi curieuse des cuisines française, italienne etc.

Le principe de la cuisine vietnamienne c’est qu’elle se partage en famille et/ou entre amis et que plus l’heure avance plus la guest-list s’allonge. Ce sont toujours les femmes qui cuisinent (quelle surprise) et qui profitent donc de ce moment pour cancaner et dire quelques “gentillesses” à propos de leurs maris… (Oui parce que quand on est une femme vietnamienne on doit être gentille, polie, jolie, serviable, bonne cuisinière, mère poule, bonne couturière et bonne femme de ménage pour faire la fierté de son mari… Sauf que les Vietnamiennes elles sont comme toutes les autres femmes du monde, certaines sont des business woman nées et ont donc autre chose à faire que de s’occuper d’une maison, d’autres n’aiment pas cuisiner et préfèrent s’occuper de la maison ou inversement, d’autres préfèrent la télé aux tâches ménagères et autres fantaisies de la vie de famille… Enfin bref, il y encore du boulot pour l’égalité hommes-femmes ici aussi et du coup des frustrations, il y en a quelques unes)

Cooking lesson_Kims homestay_Family cooking_Huè_Vietnam_Top places to stay_Top things to do

Toujours est-il que pour recevoir des convives comme il se doit, il y a des règles. Un repas traditionnel vietnamien est composé d’un plat de poisson, d’un plat de viande, d’une soupe et de riz blanc… Ca c’est la base, et si des convives se rajoutent à la dernière minute, une omelette aux oignons, ou 2, ou 3 feront bien l’affaire. Les 4 ingrédients de base de la cuisine de Huè sont :

  • La sauce poisson (fish sauce)
  • L’oignon
  • Le poivre
  • Le piment.

Ca c’est la règle énoncée par Kim qui passe de gérante de homestay à prof de cuisine en un coup de “baguette” magique. De mon côté après observation j’ajouterais :

  • Le sucre pour contrebalancer le côté salé de la fish sauce qui s’ajoute aux plats par cuillère à soupe
  • Le sel chinois qui est un exhausteur de goût (assez mauvais pour la santé donc à consommer avec précaution et modération)
  • Les herbes (coriandre, fleur de bananier et feuille de tamarin)

Et pour le reste, une fois que tout est prêt, on amène la totalité des plats sur la table en même temps, on distribue des baguettes et un bol de riz à chaque invité et c’est parti !

Shared lunch_Vietnamese food_Recipe_Cooking lesson_Kim's homestay

Au menu pour mon premier repas avec Kim et sa famille : Thit bo (Boeuf et pousse de soja), Ca bop (Poisson en sauce), Ca khoai (Soupe de poisson) chacun de ces noms vietnamiens étant le nom de l’ingrédient principal (ici nom de l’animal) et non la définition du plat.

En résumé, un tout joli moment comme je les aime.